Château Heuze – Dryon

Auvelais, rue des Deux Auvelais x rue Charles Heuze – 23/10/2020
Auvelais, rue des Deux Auvelais x rue Charles Heuze – 23/10/2020
Auvelais, rue des Deux Auvelais x rue Charles Heuze – 23/10/2020
Auvelais, rue des Deux Auvelais x rue Charles Heuze – 23/10/2020
Auvelais, rue des Deux Auvelais x rue Charles Heuze – 23/10/2020

Afficher une carte plus grande

Bertha ou Elisabeth Heuze ?

Auvelais, rue Charles Heuze – 23/10/2020
Auvelais, rue Charles Heuze – 23/10/2020

Au croisement de la rue des Deux Auvelais et de la rue Charles Heuze se situe un château. Certains le nomme « Château Heuze », d’autres « Château Dryon », pourquoi ?

H.M.S. (Ateliers Heuze-Malevez et Simon) est une entreprise importante dans l’histoire industrielle d’Auvelais. Au début du 20ème siècle, l’atelier Heuse-Frison se situait à l’angle des rues des Deux Auvelais et Charles Heuze. En 1919, lors de la réunion des entreprises Heuze (Auvelais), Malevez (Saint-Servais) et Simon (Andenne) le site industriel fut transféré rue des Glaces Nationales. Sur le site libéré, la famille Heuze fit construire le « Château Heuze ». Quelques années plus tard, par mariage, le château devint propriété de la famille Dryon.

Arbre généalogique partiel de la famille Heuze :

Charles Joseph Heuze x Bertha Dochen

  • Elizabeth Heuze (1901-1945) x Paul Dryon (1895- ?)

— Henry Dryon             (1921-2004)

— Jacques Dryon (27/11/1923-07/08/2018) x Geneviève Parent

— …

  • Charles Marie Heuze (07/06/1906- ?)

Henry Dryon et Jacques Dryon travaillèrent dans l’entreprise familiale ; l’un comme ingénieur et l’autre comme directeur. Jacques Dryon a déposé de nombreux brevets industriels aux Etats Unis pour H.M.S. Jacques Dryon doit être le dernier occupant du « château Dryon ».


Afficher une carte plus grande

Deux Auvelois

Auvelais, Grand-Place – 03/10/2010
Auvelais, Grand-Place – 03/10/2010
Auvelais, Grand-Place – 10/10/2010
Auvelais, Grand-Place – 10/10/2010
Auvelais, Grand-Place – 10/10/2010
Auvelais, rue des Deux Auvelais – 10/10/2010
Auvelais – 09/10/2010

Cette pierre millésimée 1802 est scellée dans un mur près de l’entrée de la piscine. Auvelois est l’appellation d’Auvelais au 19ème siècle. Pourquoi « deux » ? « Avant la révolution française … Auvelais-Centre avec Arsimont (Auvelais-le-Comté) … dépendait du comté de Namur …, tandis que le Voisin avec la Larronnerie et la Sarthe (Auvelais-le-Voisin) dépendait de la principauté de Liège. » (Extrait de « Auvelais et Arsimont, monographie historique » de Clausset et Mauclet. A. Servais & fils, imprimeurs –éditeurs, 1906.) Ces deux communes, ces deux communautés étaient de nationalité différente mais constituaient une seule paroisse.


Afficher une carte plus grande

Ancien hôtel de ville

Auvelais, rue des Deux Auvelais – 10/10/2010

Décoration de la façade de l’ancien hôtel de ville situé rue des Deux Auvelais (voir note précédente). On peut y reconnaître sur la gauche les outils de l’exploitation charbonnière. Sur la droite, figurent les symboles du travail de l’acier. Cet hôtel de ville a été fonctionnel de 1925 à 1980. 


Afficher une carte plus grande