383 Martyrs

Tamines, place Saint-Martin, monument des Martyrs – 22/08/2018
Tamines, rue Notre-Dame, église des Alloux – 22/08/2018

Lors de la commémoration du massacre du 22 août 1914, le Député-Bourgmestre de Sambreville, Monsieur Luperto, a égrené le nom des 383 Taminois assassinés par l’armée allemande. Durant cette énumération, très émouvante, les jeunes du Conseil communal des enfants ont déposé 383 roses blanches au pied du monument des Martyrs.

Afficher une carte plus grande : place Saint-Martin

Afficher une carte plus grande : église des Alloux

Massacre de Tamines : allégorie

Tamines, place Saint-Martin –18/11/2007

La femme ; le bras gauche tendu vers le ciel, se dissimulant la tête dans le bras droit,  le corps arqué vers l’avant, blessée mortellement dans le dos ; est une allégorie de la ville de Tamines victime de la traîtrise allemande.

Les 3 hommes ; civils mourants ou morts, gisants aux pieds de « Tamines » ; représentent les victimes du massacre.

Massacre de Tamines : le massacre

Tamines, place Saint-Martin – 18/11/2007
Tamines, place Saint-Martin – 18/11/2007

Du 21 au 23 août 1914, parmi les 613 victimes, on dénombre 315 hommes fusillés, 40 noyés, 13 carbonisés, 31 morts hors fusillade, 13 carbonisés et 24 personnes décédées suite aux événements. 40 civils décédés avaient moins de 21 ans. Près de 300 maisons sont incendiées. La justification de l’officier allemand pour le massacre : des civils ont tiré sur des soldats allemands.   

Massacre de Tamines : ville martyre

Tamines, place Saint-Martin  –18/11/2007
Tamines, place Saint-Martin  –18/11/2007

Le 4 août 1914, l’armée allemande pénètre sur le territoire belge. Du 21 au 23 août, de violents combats ont lieu le long de la Sambre entre les troupes françaises et allemandes dans la Basse-Sambre (en autres à Auvelais, Arsimont, Falisolle, Tamines).

En août 1914, près de 100 localités wallonnes (Dinant, Visé, Andenne, Quaregnon, …) ; ainsi que de nombreuses communes en Flandre et en France ; ont connu des massacres commis par des troupes allemandes.